PREVISIONS METEO - HISTOCLIMAT MCS, BILLONES DE DATAS! - Evénements climatologiques en France depuis 1675:
Vagues de froid - Canicules - Douceur l'hiver - Etés pourris - Etés précoces - Hivers tardifs - Etés tardifs - Hivers précoces

Températures à Paris en Décembre 1943 Précipitations en Décembre 1943 à Paris-Montsouris Températures à Paris en Novembre 1959

PAGE FACEBOOK
Visitantes desde el 7/11/2009:
Visitanres hoy:
X
-

Météostats +

Espacio miembro +

Tiempo y previsiones +

Medias y recuerdos +

Tiempo del passe +

Relevos en Paris +

Cambiar de langua +

Extras +

Partenaires

  • MétéoLive Auvergne
  • Météo-Passion
  • La Météo.org
  • La Climatologie
  • Météo-Bretagne
  • Météo Puerto Banus
  • Climate Data
  • Côté Météo
  • Météo-villes
  • Météoinfo
  • Météo-Centre
  • Météo-Villes

Votes

  • Weborama
  • Good Station

Fonds marins où se trouve Kyogre.
La rue cahier (Calle)
L\'Etna avec Contador et Rujano
Dessins de Fantomon
L\'Aconcagua, point culminant des Amériques, en Argentine 6962m (Parfois on a cru que c\'était le seul 7000m non-asiatique) dans les Andes.
Un échiquier
Tête de Mewtwo version GB
Dégradé d\'or: Pokémon version or sorti le jour de mes 9 ans Ho-Oh et le Léviator Rouge
Pour les enfants
Logo de l\'équipe de Bretagne

(Inscripcion) (Se connectar)

 
VOIR LE TOPIC "Les "pluies" de records façon 2019 (Février-Juin)"

ACCES RAPIDE
Foro generale - Foro meteo - Cambiado de clima - Previsiones meteo - Climato - Rencuentras meteo - Foro del supuerte - Volcanisme

Page: 1
Pages: 1

Nom du sujet: Les "pluies" de records façon 2019 (Février-Juin)
Auteur Premier message
Fantomon

Webmaster de Météo Climat et de Météo Limagne
Avril 2011
(Utilisateur déconnecté)

Le 29/06/2019 @ 17:35:14

Messages: 2053
Inscription: Le 09/05/2005 @ 21h31
Lieu: Paris (France)
Je trouve qu'il y a un phénomène bizarre de plus en plus fréquent et intense, c'est le phénomène des pluies de records qui peuvent être littéralement écrasés, et qui sont souvent battus sur une bonne partie du territoire. Je trouve que cette année 2019 est une année qui en dehors de ses deux énormes pics de chaleur, n'est pas si chaude que ça loin de là.
Si on regarde les périodes avant les "pluies", on a sans surprise des périodes moyennes qui ont du mal à accrocher les normes de saison avec quelques pics secondaires de douceur/chaleur moins forts. Janvier a été plutôt normal, début Février pas si doux que ça et puis les températures se sont envolées avec des séries de journées similaires (Au moins ça a duré plus longtemps, mais si on regarde les moyennes mensuelles de ce mois de Février, on voit que comparativement au nombre de records de Txx battus, elle n'est pas si extrêmement élevée). Néanmoins, le pic du 27 a été étonnant bien qu'à la différence de Juin et même de l'été globalement, il y ait une référence monstrueuse de chaleur en Février: 31,2°C à Saint Girons le 29 Février 1960 dont la valeur n'a pas été approchée. Avec une masse d'air ressemblant drôlement à notre masse d'air, des températures à 850 hPa complètement folles (Là on parle pour la saison, 18°C à 850 hPa fin Février sur une bonne partie de la France c'est de la folie) qui créent des records assez fous mais pas forcément sur la durée.
Sauf qu'en Février 1960, tous les endroits n'ont pas enregistré des valeurs si folles, malgré la masse d'air, certes c'est le record mensuel (Le 28) à Paris avec 21,4°C mais quand on sait qu'il a déjà fait 23,5°C un 16 Mars par exemple et que les valeurs peuvent monter plus haut, c'est moins exagéré. Curieusement, en cette fin Février avec une masse d'air moins extrême mais une accumulation dans la durée, on a battu une flopée de records de chaleur avec des valeurs parfois difficiles à imaginer dans certains coins.
Ensuite, en Mars le temps est redevenu plus normal malgré des températures au-dessus des normes notamment grâce à de la douceur en fin de mois, puis Avril a été très contrasté: des coups de froid avec quelques journées douces avant une période chaude d'environ une semaine, sans excès mais rappelant l'année dernière (A la même époque). Ensuite, une période sans douceur s'est mise en place pendant un moment ne cessant qu'à la fin Mai, avec des coups de chaleur début Juin séparés par des orages et le retour ensuite d'une période fraîche. Au point de penser que Juin pourrait être un des plus frais des dernières années si ça continuait, mais déjà il y a le coup de chaud du 18 et on voit un scénario montrant un énorme coup de chaleur avec une masse d'air monstrueuse au milieu de prévisions tablant éventuellement sur un temps assez chaud sans plus. Et très brutalement, ce coup de chaleur est arrivé même s'il aura duré la semaine, la vraie grosse intensité aura été très brève mais pulvérisant des records (Quasiment tous les records mensuels et certains records annuels parfois largement). Mais néanmoins, ce qui est frappant, ce sont les amplitudes journalières lors des pics de chaleur (Qui n'ont pas été le même jour partout), ce qui fait abusif même si on est proches du solstice d'été.
De temps en temps, on peut avoir des "pluies" de records de froid bien que moins extrêmes/étendues en général.
J'ai tout de même l'impression que ces pluies de records sont pour faire de la pub à la météo et pour occuper les gens pour qu'ils ne pensent pas à la politique actuelle qui est horrible. Ce coup de chaleur pile au moment où il y a risque de guerre entre les USA et l'Iran.
Je trouve quand même bizarre cette masse d'air chaude qui atteint des records sur la France à 850 hPa notamment (1500m environ) mais qui à 500 hPa reste chaude sans excès et l'isotherme 0°C qui ne fait même pas mieux qu'en Septembre 2006 où il avait dépassé les 5000m, je trouve qu'on voit une grosse anomalie à moyenne altitude. Ca permet juste de faire de la pub à la météo.
Quand je vois que les records se font battre puis rebattre à l'infini avec le temps mais de façon bizarre. Aussi, quand on voit les énormes contrastes thermiques fréquents.
Vive la canicule! Un temps super chaud et ensoleillé avec quelques orages, voilà l''idéal surtout à la mer!
Je suis l''oiseau légendaire qui vit au fond de la mer, Lugia si vous préférez.
Vive la bretagne vive les bretons! Je suis breton et fier de l''être, je ne suis pas français!
Je veux rester enfant toute ma vie comme mon court en terre battue pour pouvoir m''amuser.
Auteur Texte
Valentin

Modérateur
Janvier 1947
(Utilisateur déconnecté)

Le 12/11/2019 @ 16:17:30

Messages: 182
Inscription: Le 14/07/2014 @ 16h19
« Je trouve qu'il y a un phénomène bizarre de plus en plus fréquent et intense, c'est le phénomène des pluies de records qui peuvent être littéralement écrasés, et qui sont souvent battus sur une bonne partie du territoire…Curieusement, en cette fin Février avec une masse d'air moins extrême mais une accumulation dans la durée, on a battu une flopée de records de chaleur avec des valeurs parfois difficiles à imaginer dans certains coins. »

Oui, 1ers 20°C en Février depuis 1990 à Paris (un peu plus tard cette année), qui étaient les 1ers depuis 1960 (tous les 30 ans à peu près comme en Novembre).

« Ensuite, en Mars le temps est redevenu plus normal malgré des températures au-dessus des normes notamment grâce à de la douceur en fin de mois…Ensuite, une période sans douceur s'est mise en place pendant un moment ne cessant qu'à la fin Mai, »

Première chaleur avant une période sans douceur comme en 2017 (une dizaine de jours plus tard cette année). Mai 2019 1er déficit depuis Mars 2018 à Montsouris après 13 excédents consécutifs, empêchant de battre le record de 2013-2014 (14 excédents consécutifs de Juin 2013 à Juillet 2014 inclus).

« avec des coups de chaleur début Juin séparés par des orages et le retour ensuite d'une période fraîche…voit un scénario montrant un énorme coup de chaleur avec une masse d'air monstrueuse au milieu de prévisions tablant éventuellement sur un temps assez chaud sans plus. »

Malgré la première forte chaleur précoce (presque aussi tôt qu’en 2017), ce printemps calendaire était 1,5°C moins chaud que la moyenne des 2 précédents à Montsouris.

« Et très brutalement, ce coup de chaleur est arrivé même s'il aura duré la semaine…
De temps en temps, on peut avoir des "pluies" de records de froid bien que moins extrêmes/étendues en général. »

Canicule de 2003 en deux temps cette année : fin Juin et fin Juillet, néanmoins en calendaire l’été 2019 est un peu moins chaud que 2018 en moyenne à Paris (mais 3ème plus chaud depuis le réchauffement derrière 2018 et 2003, 2016 se retrouvant au pied du podium).

En plus des records des 2 périodes de canicule, l’été 2019 a été marqué par la grande sécheresse sur la (quasi)-totalité de la France métropolitaine, conséquence d’un total de 15 mois arides dans certaines régions (depuis le début de l’été calendaire 2018).

Le début d’automne calendaire humide (plus de pluie entre le 21/09 et le 31/10 qu’entre le 21/06 et le 20/09 à Paris) permet (enfin !) une atténuation de ce phénomène.
Fantomon

Webmaster de Météo Climat et de Météo Limagne
Avril 2011
(Utilisateur déconnecté)

Le 28/11/2019 @ 10:00:29

Messages: 2053
Inscription: Le 09/05/2005 @ 21h31
Lieu: Paris (France)
Aussi, autre chose sur laquelle on peut discuter, c'est l'alternance sécheresses/inondations à des niveaux dramatiques, rien que l'exemple de 2016 où on passe presque d'un 1910 bis à une forte sécheresse en peu de temps ou cette année où bientôt on risque du 1910 et où il y a pas mal d'inondations alors qu'il y a peu de temps des gens parlaient de désertification du climat. Tout est extrême, cet été n'a pas été si sec partout vu qu'en peu de temps la norme a pu être atteinte.
En 2003, il y a eu plus de journées extrêmes je crois à un certain niveau et puis il y avait déjà eu en Juin une chaleur énorme, en régularité voire avec l'intensité au CE/SE, un peu comme à Varsovie cette année en Juin.
Cette année, l'été je l'ai trouvé bizarre car il y a eu des belles périodes ne ressemblant pas à un été caniculaire, comme Juin pendant une période (Et sa fameuse tempête Miguel que je remercie à jamais), et puis mi-Août, Août avait des allures de 2008 jusqu'au 20 environ quasiment mais il a fait très chaud en fin de mois, ce que je redoutais dès le début que ça allait le faire à la 1999 et comme souvent ces dernières années.
Et surtout, les baisses de 25°C dans le nord en 48h l'après midi, ça devient fou et les veilles ou jours de records je voyais pas mal de chemtrails (Traînées d'avions). Surtout en voiture le 27 Février jour de records. Et le 22/7 la veille du 46 et quelques aux Moutiers (Tu as lu la news?) le soir j'ai des photos.
Vive la canicule! Un temps super chaud et ensoleillé avec quelques orages, voilà l''idéal surtout à la mer!
Je suis l''oiseau légendaire qui vit au fond de la mer, Lugia si vous préférez.
Vive la bretagne vive les bretons! Je suis breton et fier de l''être, je ne suis pas français!
Je veux rester enfant toute ma vie comme mon court en terre battue pour pouvoir m''amuser.





Chargé en 10s